Le bobig-chèque

art_176

An 2000. Lors d’un repas familial, mon père observe une de mes peintures monochromes et me fait part de sa pensée « Cette peinture ! il faudrait qu’on me paie pour que je l’accroche chez moi ».  Une véritable fulgurance avant-gardiste avait traversé son esprit. il fallait juste qu’un artiste applique son idée à la lettre. Payer quelqu’un pour qu’il prenne mon artisterie.

J’ai donc posté une annonce sur les différents réseaux de l’époque :

« bobig-chèque ».un artiste vous paie pour que vous acceptiez une de ces œuvres. Vous pouvez participer à cette artisterie sur mon blog. le principe ? La première personne répondant à cette offre exceptionnelle recevra une de mes peintures minimales accompagnées d’un chèque de 100 euros. merci d’avance pour votre participation. »

Sur les trois personnes qui ont reçu l’œuvre avec le chèque, une seule a encaissé la somme.

Laisser un commentaire