Carte de créateurs d’œuvres de Bobig

art_168

En 1999, je lançais le projet des cartes de créateurs d’œuvres de Bobig donnant la possibilité au possesseur de la carte de créer une oeuvre en la signant Bobig. L’œuvre créée pouvait prendre n’importe quelle forme mais devait être gratuite. Après avoir abandonné mes oeuvres, j’abandonnais ma signature.

Dans le livre « Fonctionnement et dysfonctionnement de l’art contemporain » de Fred Forest, ma démarche a été présenté de la façon suivante :

« Bobig, 31 ans, est chargé d’études dans un organisme social. Un choix de vie délibéré pour un artiste qui ne veut pas vivre de ses activités artistiques et qui demande à d’autres de produire ses œuvres, qu’il signe et offre , sur le principe de totale gratuité réciproque »

Une exposition a eu lieu à FREELAND du 3 juin au 30 octobre 2000. Lors du vernissage, il était intéressant de constater que les visiteurs finissaient par voir des œuvres de Bobig partout. Certains sont même partis avec des objets qui n’étaient pas signés Bobig et du créateur associé (j’ai aperçu un visiteur partir avec un pot de fleur) . L’idée a contaminé FREELAND comme un virus.
Finalement, l’œuvre n’était pas les objets de bobig exposés mais la galerie FREELAND envahie par l’idée qu’une œuvre de Bobig pouvait prendre n’importe quelle forme.

A lire et à apprécier le paradoxe de la gratuité de mes travaux artistiques, voici  les dessins de Sholby, qui doit être le seul a encore utiliser cette carte de nos jours :

art_169

Un autre article ici.